Salim Bachi : soi-même dans le texte

Djamel Zenati

Référence(s) :

Idir, Faiza. (2018). La quête de soi dans Le chien d’Ulysse et La Kahéna de Salim. Thèse de doctorat en littérature. Université Alger 2. Alger 2018.

Citer cet article

Référence électronique

Djamel Zenati, « Salim Bachi : soi-même dans le texte », Aleph [En ligne], 10 | 2018, mis en ligne le 15 janvier 2019, consulté le 26 avril 2019. URL : https://aleph-alger2.edinum.org/1324

La présente étude a pour objet la quête de soi dans Le chien d’Ulysse et La Kahéna de Salim Bachi, deux romans qui s’inscrivent dans le contexte tragique que connaît l’Algérie à partir des manifestations d’octobre 1988. En butte à une profonde angoisse existentielle et à une grave déperdition ontologique, les personnages luttent de toutes leurs forces pour reconstituer l’unité désagrégée de leur « être » et entament ainsi une re- conquête de soi incessante, polymorphe, sans cesse recommencée.
Nous avons donc tenté, tout au long de notre thèse, de rendre compte du travail textuel de cette quête polyvalente à travers l’analyse des techniques d’écriture et des procédés stylistiques et narratifs.
Composé de deux grandes sections, notre travail s’ouvre sur l’analyse du programme rhizomatique à l’œuvre dans notre corpus ainsi que sur l’étude des catégories narratives : le statut du narrateur et des personnages. La question des espaces textuels fait l’objet de la seconde partie. Au terme de cette étude, nous avons dégagé quelques caractéristiques de l’écriture de la quête de soi chez Salim Bachi.

The purpose of the current study is the quest for self-definition in Le chien d’Ulysse and La Kahéna by Salim Bachi, two novels which join the tragic context in Algeria since the october 1988 riots. Confronted to a profound existential anxiety and to a serious ontological decrease, the characters fight with all their might to reconstitute the unit of their fragmented “beings” and begin a ceaseless and polymorphic quest.
We have tried, throughout our thesis, to report the textual work of this multipurpose quest by analyzing the writing techniques and the stylistic and narrative processes.
Our work can be divided into two big sections. Our research tackles the analysis of the rhizomatique program fully deployed in the selected corpus as well as the study of the narrative categories : the status of both the narrator and the characters. The question on textual spaces will be tackled in the second part of this research. By the end of this study, we succeeded in identifying certain writing characteristics of the quest for self-definition in Salim Bachi works.

تھدف أطروحتنا إلى دراسة موضوع ومشكلة البحث عن الھوية في Le chien d’Ulysse و La Kahéna لسليم با 1988
تعاني شخصيات النصين من قلق وجودي عميق وتفكك ذاتي خطير ولھذا يبذلون خلال مغامراتھم كل مجھوداتھم من أجل استعادة وحدة الذات المشتتة حاونا إذن خلال دراستنا تحليل تقنيات الكتابة والسرد التي سمحت للكاتب أن يتبنى هذا البحث الذاتي يتألف عملنا من جزأين رئيسيين، إذ حللنا في الجزء الأول التطور الريزوماتي للبحث الذاتي، المركز الراوي والشخصيات. أما في الجزء الثاني خصصناه لدراسة المساحات النصية، عقب هذه الدراسة، وصلنا إلى تحديد بعض خصائص الكتابة لسلم باشي

Faiza Idir. La quête de soi dans le chien d’Ulysse et La Kahina de Salim Bachi. Thèse de doctorat LMD en littérature française, soutenue en juin 2018 devant l’université d’Alger 2 devant un jury composé de M. Mohammed Ismaïl Abdoun, professeur de littérature à l’université Alger 2 (Rapporteur), de Mme Assia Kacedali, professeur de littérature à l’université Alger 2 (Présidente), de Mme Amina Bekkat, professeure de littérature à l’université Saad Dahlab – Université de Blida (Examinatrice), de Mme Sabrina Fatmi, MCA à l’université Alger 2 (examinatrice), de Mme Souad Benali, professeure de littérature à l’université Alger 2 (examinatrice) et de Mme Lamia Oucherif, maître de conférences en littérature à l’ENS d’Alger.

En proposant une réflexion sur une œuvre centrale d’un écrivain du nouveau cénacle de la littérature algérienne, Idir Faiza n’a pas choisi la facilité.

Confrontée d’emblée à une structure narrative mouvante où les personnages sont sommés à identité, l’auteure interroge la question du sujet tel qu’il est configuré par l’écriture.

S’articulant autour de deux grandes parties, cette thèse équilibrée livre progressivement les concepts opératoires dont elle se sert pour extraire des œuvres constituant son corpus, Le chien d’Ulysse et La Kahina, leur intelligibilité.

Évitant les pistes déjà trop goudronnées des thèses consacrées à la question de l’identité, cette réflexion se fonde sur la notion de rhizome développée par Gilles Deleuze et Félix Guattari pour interroger les structures narratives d’une œuvre en constant bouleversement.

Après avoir interrogé dans un premier temps le programme rhizomatique à l’œuvre dans les deux romans, l’auteur montre «  comment les textes de Salim Bachi dont les multiplicités s’agencent de “proche en proche et à distance”, s’organisent à la manière d’un rhizome et à l’encontre de la linéarité des narrations traditionnelles. Cette analyse a pour objectif de démontrer que les récits de notre auteur n’ont ni commencement ni fin et que son écriture est placée sous le signe d’un mouvement pendulaire, pourrait-on dire, permanent. »

Dans un second temps, elle analyse le rhizome identitaire dans le processus narratif impliquant un héros qui, dans ses errances, reconstruit le parcours de ses multiples identités.

Cette thèse enfin explore judicieusement à partir de l’analyse du matériel énonciatif cette hétérogénéité narrative qui configure l’éclatement du sujet.

Elle nous montre qu’au-delà des nouvelles tragédies algériennes qui ont servi de cadre au développement, c’est un sujet éclaté à l’œuvre au fondement de ce qui porte le récit.

© 2017 Aleph, langues, médias et sociétés